Téléphonie mobile en Tunisie : les Promos dangereuses (Partie 2)

Des promos.. Toujours plus de promos pour téléphoner plus, plus longtemps, à moindre prix. La compétition entre opérateurs de Téléphonie mobile en Tunisie bat son plein. Le client est alléché par des promotions et des forfaits de tous genres. Y trouve t-il son compte ? En ressort-il toujours gagnant ?  Vous direz Oui. Je dirai mais …


Des promotions et des offres à nous exploser la tête !

Les téléphones portables, c’est pratique, ça facilite la vie, ça nous permet d’être joignables à tout moment où que l’on soit et ça raccourcis les distances. Cela, évidemment sans parler des autres avantages liés au côté sophistiqué des appareils: caméra, appareil photo, jeux, applications, réseaux sociaux…

Oui mais… Car il y’a un Mais..


Malheureusement, certains ne savent pas faire bon usage du téléphone portable et tombent dans l’excès. Des personnes qui passent la majeure partie de leur temps accrochées à leur téléphone dans un café ou un restaurant, chez eux, en classe, au bureau...

Avec la multiplication des promotions des opérateurs téléphoniques, le fléau ne fait que s’amplifier. On parle désormais d’une vraie « cell phone addiction », d’un changement de mode de vie qui touche surtout les jeunes, mais pas seulement.

Avec les promotions alléchantes des opérateurs, on assiste à une tendance générale de l’augmentation de l’utilisation du téléphone portable en Tunisie aussi bien en fréquence d’utilisation (nombre d’appels passés dans une journée) qu’en durée d’appel. Il n’existe malheureusement pas d’études et de statistiques précises dans ce sens, mais un simple observateur peut l’affirmer sans contestation.

Avec plus de temps passé à téléphoner, l’utilisateur augmente son exposition aux ondes électromagnétiques générées par l’utilisation du téléphone portable. Des ondes dont les effets néfastes sur la santé sont de plus en plus prouvés par les études scientifiques.

Pour fonctionner, le téléphone portable (terminal) a besoin d’un émetteur. Il s’agit dans ce cas des antennes de relais placés par les opérateurs sur les toits des immeubles et des maisons partout dans nos villes.


Ces antennes dont le nombre était limité 10 années auparavant, avec seulement un opérateur téléphonique (Tunisie Télécom), se comptent aujourd’hui par milliers, avec 3 opérateurs sur le marché tunisien (TT, Ooredoo et Orange), se faisant la course de la couverture réseau du territoire tunisien. Quel impact sur nos tête et notre santé.. ?

Deuxième point : avec la multiplication des promotions des opérateurs incitant à téléphoner toujours plus et plus longtemps, la fréquence à laquelle fonctionnent ces antennes de relais se trouve multipliée par dizaine et même plus. L’exposition des personnes se situant aux environs de ces antennes augmente donc naturellement, et avec elle le risque sur leur santé.

Les ondes électromagnétiques, c’est dangereux !

Les études sérieuses faites par des organismes de confiance prouvent de plus en plus les dangers des ondes électromagnétiques sur la santé humaine. Un danger qui augmente notamment sur les sujets les plus sensibles (bébés, femmes enceintes, personnes âgées et personnes électro sensibles)

« Maux de tête, picotements, troubles du sommeil, troubles de mémoire et nervosité : les symptômes de l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques sont divers et plus ou moins transitoires. Ceux qui se prétendent hypersensibles mentionnent les antennes-relais installées sur les toits, les téléphones mobiles ou les réseaux wifi, comme causes de leurs maux. » (Source : 01.net)

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer du sein de l'OMS a estimé que l’usage des téléphones portables devait être considéré comme «peut-être cancérogène pour l’homme». «Les preuves, qui continuent à s’accumuler, sont assez fortes pour justifier» une telle classification, a estimé Jonathan Samet.

«Des études épidémiologiques montrant un risque accru de gliome, un type de cancer du cerveau associé avec l’usage du téléphone sans fil»


En France, le dernier rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) affirme qu’une utilisation intensive du téléphone portable peut être source de cancers.

Même constat pour l’Afsset concernant les champs électromagnétiques (ici)

Des chercheurs de l’université de Porto Allegro ont montré que le cerveau d’un enfant absorbe 60% de plus de rayonnement que celui d’un adulte. Une enquête épidémiologique danoise publiée dans la revue Epidemiology menée auprès de 13159 enfants exposés aux champs électromagnétiques de la téléphonie mobile in utero ou pendant l’enfance, ont 80% de plus de risques de souffrir de problèmes comportementaux et d’hyperactivité. La prudence vaut donc pour les femmes enceintes également.

Malgré ces études sérieuses, d’autres chercheurs continuent à nier les effets négatifs des ondes électromagnétiques sur la santé. Pourquoi ?

Lobbys et Gros enjeux économiques 

C’est une véritable guerre que se livrent les barons mondiaux de la téléphonie mobile, les Etats et les sociétés civiles. Globalement et pendant longtemps, les études sur la nocivité des ondes électromagnétiques ont été financées par...les lobbys, ce qui fait que les résultats étaient, on l’aura compris, favorables aux fabricants de portables et opérateurs téléphoniques.

L’épidémiologiste américain George Carlo a affirmé en 2007 que : « 95% des études sont financées par l’industrie. L’industrie contrôle quasiment la science et la diffusion des informations scientifiques. Elle contrôle la façon dont le public perçoit ou ne perçoit pas les dangers ». 

Les jeunes : premiers utilisateurs et les plus exposés au danger des portables

On le comprend, l’enjeu est de taille et se chiffre par milliards, d’où une politique de l’autruche. En janvier 2011, le nombre d’abonnements à la téléphonie mobile passe à 5 milliards, selon un rapport de l’ONU. L’usage du téléphone portable a explosé dans les pays les plus pauvres, là où le réseau téléphonique fixe est souvent embryonnaire. En 2008, trois abonnements sur quatre (soit trois milliards) ont été souscrits dans les pays en voie de développement, contre un sur quatre en 2000.


La Tunisie, les dernières statistiques qui remontent à juin 2013 affiche un nombre d’abonnés à la téléphonie mobile de  (12,660.973 millions), ce qui dépasse le nombre total de la population tunisienne (10,8 millions). (Source)
Certains consommateurs possèdent deux lignes de deux opérateurs différents, et même plus, pour profiter des promos de chacun, au dépends de sa santé malheureusement.

Le sujet des effets du portable sur la santé est encore un tabou en Tunisie. Très peu de médias en parlent, aucun dossier sur le sujet, et on comprend facilement pourquoi quand ont sait que les opérateurs téléphoniques sont les premiers annonceurs du pays, donc la première source de revenus publicitaires des médias et journaux tunisiens. Il faut donc éviter les sujets qui fâchent..

Pour conclure


Pendant que les scientifiques hésitent, les opérateurs et journalistes balbutient... 
Que les risques liés aux téléphones mobiles font débat au sein de la communauté et des citoyens, les campagnes marketing continuent à envahir nos télés, nos rues, notre environnement, les abonnements téléphoniques continuent à augmenter ainsi que l’usage intensif des téléphones mobiles par les jeunes et moins jeunes.

La course effrénée au profit empêche les opérateurs téléphoniques d’assumer leur responsabilité pour encourager un usage raisonnable et sans risque du téléphone mobile. Jusqu’à quand ? On assiste d’un autre côté à un désintéressement total des pouvoirs publics (ministère de la santé, etc..), qui continue à fermer les yeux sur ce sujet polémique, au dépend du risque sanitaire sur le citoyen.

La société civile elle, est totalement absente sur ce plan.

Dans ce cadre, je ne peux m’empêcher de faire une comparaison avec l’industrie des cigarettes et les mentions obligatoires dans les paquets de tabacs…

Pourquoi ne pas obliger les opérateurs téléphoniques à faire de même et ajouter un message vocal prévenant contre l’utilisation prolongée du portable. Une solution dont certains se moqueront mais qui pourrait bien voir le jour dans un avenir, certes peut être lointain. 
D’ici là, nous aurions été des premiers à soulever le problème, à lancer le débat, et à proposer un début de solution..

A bon entendant.

Le best of de l'actualité du marketing en Tunisie et dans le monde est sur TBM.

Aucun commentaire:

Réagissez sur les articles de Tunisie Buzz Marketing. Dites ce que vous pensez.. Ajoutez un commentaire.

Fourni par Blogger.